« Biens chers parents » — Mémoire d’un prisonnier de guerre

Maurice Sénéchal a passé plus de trois ans en captivité, après la défaite française de 1940. Nous avons retrouvé quelque 140 lettres qu’il a écrites à sa famille, depuis sa détention au Stalag VIIA. Une correspondance à sens unique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s