Baptiste Cogitore : journaliste en résidence (2017-2018)

Après Lucas Roxo, c’est à mon tour d’entrer en résidence à Roubaix, de novembre 2017 à avril 2018. Pas facile de marcher dans les brisées de Lucas, qui a laissé derrière lui de très bonnes impressions chez les professeurs qui ont pu travailler ici avec lui. Pour cette deuxième année de résidence, j’ai bénéficié de ses conseils et de son expertise, en plus du soutien de l’équipe municipale qui m’aide à organiser au mieux les différents projets.

30 structures et autant d’ateliers

Une trentaine de structures sont impliquées dans la résidence cette année, pour autant de projets d’ateliers — de l’école primaire (niveau CM1-CM2) au BTS en passant par les collèges et les lycées, les centres sociaux et les centres d’accueil de loisir. Les ateliers sont imaginés à chaque fois avec les professeurs et les animateurs : chaque projet est défini en amont pour une action sur mesure.

De Strasbourg à Roubaix

Je viens de Strasbourg et ne connaissais Roubaix que de nom : pour moi, c’était une ville lointaine du côté de Lille, au passé industriel révolu. Une ville célèbre pour son taux de pauvreté élevé, mais aussi connue pour être un laboratoire culturel et artistique. Une ville qui ne cesse de se réinventer au quotidien…

Je suis arrivé sur le territoire comme je travaille d’habitude : en essayant de confronter mes idées reçues à la réalité telle que je la vis. Et je dois dire que chaque rencontre a été un pas de plus dans la compréhension de cette ville et de ses habitants. Un travail enthousiasmant ! Je me suis vite rendu compte que cette ville ne laissait pas indifférent…

Qui suis-je ?

1,97m, petites lunettes rondes sur un grand nez et la mèche au vent : voici Baptiste Cogitore (Photo : ©Team Fumigène)

Né en Alsace en 1987, j’ai grandi avec mes cinq frères dans un petit village perdu dans les Vosges. Petit, je ne voulais pas spécialement devenir journaliste, mais je rêvais d’aventure. J’ai rapidement découvert la lecture et mon goût pour l’aventure s’est doublé d’une passion pour la littérature. Ce n’est qu’en 2011, au milieu de mes études supérieures que j’ai bifurqué vers le journalisme.

Je suis entré dans l’école de journalisme de Strasbourg (Centre universitaire d’enseignement du journalisme), dont je suis sorti diplômé en 2013. Lors de cette formation, j’ai appris les bases du métier et à me servir d’une caméra pour en faire un outil d’information. Depuis 2013, j’ai travaillé pour différents médias comme France 2, France 3, Arte ou encore Rue89-Strasbourg.

Parallèlement à mon activité de journaliste professionnel, je mène depuis des années un travail documentaire d’auteur. J’écris des livres, je réalise des films et des expositions photos sur des thèmes qui tournent souvent autour de la mémoire collective.

En 2013, j’ai publié un premier livre sur les anciennes synagogues alsaciennes (Les Gardiens des lieux), et un film sur un projet de pièce de théâtre en Palestine (Traversées). En 2014, j’ai enfin écouté mon désir d’aventure pour faire un grand voyage en Europe de l’Est avec ma compagne, Claire Audhuy, à bord d’un vieux combi Volkswagen (Bulli Tour Europa). En 2015, j’en ai fait un film (Mémoires d’Européens). Et en 2016, un livre (Aux frontières de l’oubli). Après ma résidence, je prépare un nouveau voyage documentaire en Algérie, sur les traces d’un passé colonial. Et un film sur l’histoire d’un jeune poète juif assassiné à Auschwitz.

Cette résidence est pour moi l’occasion d’aller à la rencontre des jeunes Roubaisiens et Roubaisiennes. De travailler ensemble et de partager nos expériences des médias. Vous trouverez sur ce blog quelques-unes de nos productions.